Soutien aux commerçants locaux

7 novembre 2020

Lettre de Monsieur Thierry Ozenne à Madame la Sous-Préfète

Monsieur Thierry OZENNE, Maire de Creully sur Seulles et Président de la Communauté de Communes Seulles Terre et Mer, a pris sa plume en soutien aux commerçants locaux :

« Madame la Sous-Préfète, dans son allocution du 28 octobre dernier, le Président de la République désignait les maires et les présidents d’intercommunalités comme force de proposition pour accompagner au mieux les Français pendant la pandémie. Au titre de maire de Creully-sur-Seulles et de président de l’intercommunalité Seulles Terre et Mer, permettez-moi d’attirer votre attention sur une cause à laquelle je vous sais sensible, la fermeture administrative des commerces de proximité, hâtivement qualifiés de « non-essentiels ». Partons du constat que ce deuxième confinement a une finalité différente que celle du premier confinement. En mars dernier, le contexte de pénurie sanitaire (sans gel hydroalcoolique et sans masques) exigeait un confinement total. L’objectif était d’annihiler la circulation virale, à la veille de l’été, période plutôt favorable à la régression du Covid-19 dont la saisonnalité ne fait plus aucun doute. Aujourd’hui, le deuxième confinement a pour objectif de contrôler la circulation virale, afin de soutenir l’investissement des professionnels de santé et d’éviter la saturation des hôpitaux, en particulier les services de réanimation. Sachez que je partage l’ensemble des décisions prises par notre gouvernement. Je sais aussi pertinemment qu’un renforcement des mesures sanitaires sera nécessaire dans quelques semaines. Cependant, je ne souscris pas à la décision de fermer nos petits commerces non-alimentaires. En tant que médecin et élu de terrain, je suis un observateur privilégié des habitudes locales, considérablement modifiées ces six derniers mois. Je puis vous assurer que nos commerçants de proximité sont infiniment respectueux du protocole sanitaire, imposé avec une pédagogie bienveillante à la clientèle. Concernant la transmission du virus, ma confiance est plus grande envers les petits commerces que les hypermarchés pour des raisons de densité. Suite à notre visioconférence de vendredi soir, je me suis rendu le lendemain dans une grande surface. Un cauchemar ! Une foule masquée, bien sûr, mais un brassage viral à dimension colossale ! C’est aller complètement à rebours du bon sens d’empêcher la consommation en boutique où le filtrage s’applique aisément. Je ne parlerai pas des conséquences effrayantes du libre-service dans les hypermarchés où les produits sont saisis et parfois remis en rayon par des mains suspectes. Certes, ce matin, le Ministre des Finances a tenté d’insuffler un peu d’espoir avec le « Click and Collect ». De grâce, on aurait pu nous épargner ce énième anglicisme, incompréhensible du commun des mortels. L’intention est là mais encore une fois loin des réalités de la vie quotidienne. La plupart des commerçants en milieu rural n’auront pas les moyens matériels et financiers de lancer un commerce dématérialisé et compétitif en aussi peu de temps. En revanche, ce sort devrait être réservé aux grandes enseignes qui disposent déjà des infrastructures nécessaires, tel le drive.Je pointerai également une contradiction de l’État qui déploie, actuellement, des dispositifs comme l’ORT et « Petites villes de demain » pour revitaliser nos campagnes et nos commerces mais qui demande à ces mêmes commerces de baisser rideau. Ce rideau, Madame la Sous-Préfète, certains commerçants ne le relèveront plus si les autorités s’arcboutent sur leur position.Enfin, en cette période si austère pour nos concitoyens, je souhaiterai conclure en mettant l’accent sur le lien social, l’apanage des commerces de proximité. Coiffeurs, fleuristes, libraires et autres vendeurs de vêtements sont assimilés à un commerce « non-essentiel ». Je crois que le malentendu commence précisément ici car tous ces gens participent à rendre notre vie supportable en ces temps de grande inquiétude.Je vous prie de croire, Madame la Sous-Préfète, en l’assurance de mes respectueuses salutations,

Thierry OZENNE, Maire de Creully-sur-Seulles, Président de Seulles Terre et Mer « 

Last modified: 7 novembre 2020

One Response to " Soutien aux commerçants locaux "

  1. balsac jean-michel dit :

    ah si tous nos politiques et décideurs avaient la meme vision et le meme réalisme que Monsieur notre MAIRE nous n ‘en serions pas la.merci monsieur le maire d avoir pris votre plume et merci pour la pertinence de vos propos.en espérant qu ils soient lus compris et appliqués par nos soit-disant responsables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *