Initiatives locales

Arrivé en France en 2004, et n’ayant pas de prédateur, le frelon asiatique a colonisé très vite les lieux propres à sa reproduction pour devenir un fléau écologique préoccupant.

« Il faut mieux connaître les habitudes de ces prédateurs généralistes pour mieux les combattre » conseille Jean-Marc Lemarois, professeur à l’Ecole du Paysage et de l’Horticulture de Saint-Gabriel-Brécy.

Du poisson pour attirer les frelons

Au plan nutritionnel, les frelons s’attaquent à une très grande variété de proies : outres les abeilles, les guêpes, mouches, papillons et araignées sont également attaqués. Ils prélèvent aussi de la viande sur des cadavres de vertébrés ou sur les poissons et crevettes exposés aux étals des marchés. Les adultes ne se nourrissent que de liquides sucrés. A l’automne, ils mangent aussi la chair des fruits mûrs, pommes, prunes, raisins.

Un piège simple pour les combattre

Il existe un moyen, le piège pour femelles fondatrices (la meilleure période, du 15 février au 1er mai) pour  les mettre en place, dès qu’il fait plus de 13°. Nous sommes à votre disposition pour vous en expliquer le fonctionnement.

Avant toute action sur ces prédateurs, rapprochez vous de nous

Jean-Marc Lemarois est à votre disposition et saura répondre à vos questions jean.marc.le.marois@orange.fr

_____________________________________________________________________

Création d’un système de navettes entre les 3 communes

Les trois communes historiques sont désormais reliées par minibus. Un service gratuit destiné à rompre l’isolement des personnes âgées en milieu rural.

Répondre à un besoin social

À titre expérimental jusqu’au 31 décembre, la desserte entre les trois villages fonctionne le mardi après-midi, jour de réunion du club des aînés de Creully, et le vendredi matin, au départ de la place Paillaud.

En cas de succès, la mairie de Creully-sur-Seulles investira dans un moyen de locomotion, probablement électrique.

Actuellement, la municipalité a passé une convention financière avec la communauté de communes Seulles, Terre et Mer (STM) pour emprunter un minibus du secteur animation. Le carrosse a été confié aux bonnes mains de Patrick Lainé, chauffeur retraité de car scolaire, bien connu de la population. Yves Bernard, conseiller municipal, prendra le relais en cas d’empêchement.